La durabilité pour tous nos vignobles

« CHEZ ADVINI, NOUS NOUS ENGAGEONS RÉSOLUMENT DANS LA TRANSITION AGROÉCOLOGIQUE DE NOS VIGNOBLES POUR PRÉSERVER ET DÉVELOPPER CE PATRIMOINE, SI PRÉCIEUX. »

 

L’EXCELLENCE DE NOS TERROIRS EST NOTRE RICHESSE. POUR NOUS, IL EST VITAL DE PRÉSERVER CETTE PARTICULARITÉ EN PROTÉGEANT CE QUI FAIT LA QUALITÉ DE NOS VINS : LES ÉCOSYSTÈMES VITICOLES, AVEC DES SOLS VIVANTS ET EXPRESSIFS ET UNE BIODIVERSITÉ FOURMILLANTE, LES SAVOIR-FAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES QUI ONT FAÇONNÉ LEURS PAYSAGES ET SCULPTÉ LES VIGNES, LES MICROCLIMATS SI SPÉCIFIQUES, QUI FONT QUE CHAQUE MILLÉSIME EST UNE NOUVELLE AVENTURE.

 

 

NOUS ARTICULONS NOTRE STRATÉGIE DE GESTION DES VIGNOBLES AUTOUR D’ENGAGEMENTS FORTS :

 

PROTÉGER NOS VIGNES EN PROTÉGEANT L’ENVIRONNEMENT.

Nous nous engageons dans la diminution de l’usage des pesticides en se passant des plus dangereux, les CMR, et en allant vers la suppression des herbicides. Mais aussi, en adoptant des matériels de pulvérisation plus performants, pour limiter les risques de contamination des milieux naturels. Pour sortir des pesticides, toutes les alternatives sont bonnes : faire des essais, jouer sur les complémentarités des solutions etc..

DÉVELOPPER LA FERTILITÉ DE NOS VIGNES ET DE NOS SOLS.

Cela passe par une bonne connaissance de nos terroirs et de leurs potentialités mais aussi par la lutte contre tout ce qui pourrait les appauvrir, érosion et contamination en tête. Ces sols doivent être bien nourris. En travaillant sur les teneurs en matière organique et en enherbant nos parcelles, nous garantissons une bonne nutrition à nos vignes ; le tout en stockant du carbone !

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ.

Nous adaptons nos pratiques et réimplantons des haies, nichoirs et autres infrastructures permettant aux espèces de trouver abri et nourriture. En plus d’être une formidable alliée pour réguler les agresseurs de nos vignes, insectes ravageurs et autres indésirables, la diversité des espèces, sauvages ou cultivées, est notre patrimoine.

NOUS ADAPTER POUR FAIRE FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

Nous nous devons d’anticiper ces changements dès maintenant en cherchant plus de résilience et en faisant évoluer nos pratiques : sens de plantation, type de cépages, mode de conduite… autant de leviers que nous actionnons pour faire face aux enjeux de demain.